Épargne

Gérer son budget : la méthode du 50 / 30 / 20

août 24, 2018 | Durée de lecture estimée : 5 mins 24 secs

author:

Gérer son budget : la méthode du 50 / 30 / 20

Gérer son budget peut être une tâche extrêmement difficile qu’on soit un jeune actif ou une personne déjà bien installée dans la vie active. Si vous faites parties de ceux qui se demandent sans cesse quel pourcentage de votre salaire économiser, quel pourcentage s’autoriser pour un loyer, etc. bonne nouvelle ! Nous allons vous expliquer une méthode simple, efficace et qui vous garantira une gestion de vos finances personnelles de manière équilibrée ! Il s’agit du 50 / 30 / 20.

Nous sommes conscients qu’économiser est rarement une des priorités des jeunes actifs lorsqu’ils commencent à travailler. C’est pourtant une grosse erreur ! Avec la méthode 50/30/20 et un peu de discipline, nous allons vous montrer que faire des économies est un jeu d’enfant et afin que vous puissiez reprendre la main sur la gestion de vos finances personnelles  !

Qu’est-ce que la méthode 50/30/20 et comment gérer son budget grâce a celle-ci ?

Origine

La sénatrice Elizabeth Warren a popularisé la méthode “50/30/20” dans son livre “All Your Worth: The Ultime lifetime money Plan.” (disponible sur Amazon en anglais). La règle de base est d’allouer vos revenus nets en trois grandes catégories :

  • vos besoins ;
  • vos envies ; et
  • votre épargne.

Quand on parle de budget, il n’y a pas de règles immuables qui conviennent à toutes les situations, hormis le principe de base qui veut qu’on ne doive pas dépenser plus que ce que l’on gagne. En effet chaque situation personnelle est différente et il serait présomptueux de vous donner une solution clé en main, sans obtenir plus d’information sur vos revenus et dépenses. Cela dit, la méthode 50/30/20 vous permet d’avoir un point de départ, à adapter selon votre situation personnelle, pour mettre en place un budget.

Cette méthode distingue trois postes principaux, les besoins, les envies, l’épargne/investissements. L’objectif est d’allouer vos revenus dans ces trois postes en essayant de respecter une proportion 50/30/20.

Veuillez noter qu’il ne s’agit que d’une base, il est possible d’y déroger suivant votre situation personnelle (certain économiseront plus/d’autre moins). Idéalement néanmoins, l’épargne ne devrait pas descendre sous les 10 % de vos revenus nets.

Les Besoins (50 %)

Les besoins ce sont les factures que vous devez absolument payer et votre budget nourriture de base (c’est à dire sans compter les extra comme les restaurants ou les livraisons à domiciles). Cela inclut votre loyer (en ce compris les charges locatives) ou emprunt (si vous êtes propriétaires), vos courses (alimentaires), votre emprunt auto, vos assurances, vos factures d’eau et d’électricité, etc. Ceux-ci ne devraient pas représenter plus de 50 % de vos revenus nets.

Vos besoins n’incluent pas les sorties au restaurant, l’abonnement à la salle de sport, Netflix ou Spotify, vos dépenses shopping sur ASOS, etc. D’habitude, l’une des causes classiques de mauvaise gestion budgétaire vient d’une mauvaise gestion des besoins primaires (ie, loyer trop cher, voiture inadaptée à vos ressources, etc.). Veillez donc à garder vos besoins sous contrôle !

Les Envies (30 %)

Les envies sont les dépenses qui ne sont pas essentielles à votre (sur) vie. Nous pourrions les caractériser de dépenses secondaires et faisons référence par exemple aux dépenses relatives aux sorties, aux vêtements, aux vacances, à l’achat de biens matériels non nécessaires ou superflus (comme l’achat d’un nouvel ordinateur alors que celui que vous avez rempli déjà vos besoins ou un abonnement Netflix/Spotify). Vos envies ne devraient pas représenter plus de 30 % de vos revenus nets.

Cette catégorie contient aussi toutes vos dépenses somptuaires (ces petits plaisirs qu’on s’octroie de temps en temps) comme commander de la nourriture, car vous ne voulez pas cuisiner, offrir un cadeau à votre partenaire, vous offrir une cure de thalassothérapie, etc.

L’Epargne/investissements (20 %)

Enfin, les 20 % restants de vos revenus devraient être alloués à de l’épargne ou des investissements. Ce versement vers votre compte d’épargne doit être fait dès que vous recevez votre salaire. En effet, si vous le faites à la fin du mois, il y a de grandes chances pour que votre budget « épargne » se soit réduit à peau de chagrin, du a un style de vie dispendieux. Verser la somme dès la réception de votre salaire vous oblige à vivre sans et à adapter votre style de vie en conséquence. Vous verrez, les premiers mois peuvent être difficiles, mais lorsque vous aurez pris le pli, votre épargne grossira à vue d’œil et vous pourrez ensuite allouer celle-ci à des dépenses qui comptent réellement pour vous.

Dans un premier temps, si vous n’êtes pas propriétaire, nous vous conseillons d’épargner 20 % de vos revenus nets et de ne pas investir afin de vous constituer un coussin de sécurité (celui-ci devrait idéalement représenter 3 mois de vos dépenses « besoins » si vous êtes salarié ou 6 mois si vous êtes indépendant). Dès que votre épargne de base sera constituée, il est recommandé de diviser les 20 % (à votre convenance) en épargne et investissements (par exemple en investissant en bourse, en achetant un bien immobilier, etc.).

Si vous souhaitez des conseils quant aux investissements qui vous correspondent le mieux, le plus simple est de prendre rendez-vous avec votre banque qui analysera votre profil d’investisseur et vous proposera des produits adaptés à vos goûts et votre tolérance au risque.

Dois-je économiser 20 % de mon salaire ?

Idéalement, oui. Néanmoins, nous sommes bien conscients que cela n’est pas toujours possible, surtout quand on commence sa carrière ou que l’on dispose d’un seul revenu. Bien que cela soit difficile au départ, nous vous conseillons de vous armer de patience et de discipline et de commencer à économiser un pourcentage fixe de votre revenu le plus rapidement possible. En économisant 20 % de votre salaire mensuellement, vous vous mettrez très rapidement à l’abri de la majorité des situations financières délicates. Comme nous vous l’avons recommandé plus haut, il est conseillé de prendre contact avec votre banquier afin d’optimiser votre épargne et vos investissements selon votre profil d’investisseur ou d’épargnant.

N’hésitez pas à nous poser des questions en commentaires, nous tacherons d’y répondre au mieux. Si vous souhaitez que nous traitions d’un sujet en particulier, faites-le-nous également savoir.

Mis à jour le

Note de l'article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Noté 3,33 - 3 votes )
Loading...

RECEVEZ UN

BUDGET FAMILIAL GRATUIT

En vous inscrivant à notre newsletter

×

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.