Astuces

Comment effectuer les travaux de rénovation énergétique sans se ruiner ?

avril 12, 2022 | Durée de lecture estimée : 4 mins 17 secs

author:

Comment effectuer les travaux de rénovation énergétique sans se ruiner ?

En France, de plus en plus de particuliers voient leur facture énergétique augmenter au fil du temps. Cette situation s’explique en effet par le vieillissement du parc immobilier avec des logements particulièrement énergivore. Ces dernières années, beaucoup se tournent vers les travaux de rénovation énergétique avec pour objectif de réaliser de substantielles économies de chauffage et limiter l’inconfort général. Si la facture de ces travaux semble importante, il existe toutefois des moyens de les réaliser sans se ruiner.

Profiter des aides à la rénovation énergétique

L’État français motive de plus en plus les particuliers à recourir à des aides à la rénovation pour leurs travaux. Cette motivation passe par des aides (MaPrimeRenov’, CEE…) visant à faire baisser la note totale des rénovations. En général, ces aides existent pour financer des travaux de rénovation énergétique incluant l’installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à granulés, les travaux d’isolation des murs, de la toiture, des fenêtres ou des rampants de toiture et plafonds de combles, les protections contre le rayonnement solaire (pour les outre-mer), etc. À noter qu’il existe également d’autres aides comme celles des collectivités locales ou encore les aides d’action logement. Le montant de ces aides dépend du niveau de revenus du foyer et des travaux réalisés.

En plus des aides, vous pourrez des économies en confiant vos travaux à des professionnels des solutions de chauffage et de climatisation comme Climax. Cette entreprise détient une certification professionnelle RGE (Reconnu garant de l’Environnement), un document nécessaire pour pouvoir bénéficier en général des aides.

Faire jouer la concurrence auprès des entreprises

Recueillir des références d’autres personnes qui ont entrepris des travaux de rénovation similaires est une solution idéale pour trouver un prestataire de qualité. Ensuite, vous devez prendre le temps d’évaluer le coût global des travaux à partir des devis sollicités auprès des prestataires. Lors de l’étude comparative, faites attention à tous les détails. En effet, la marge sur le même matériel peut largement différer alors que le coût de la main-d’œuvre est égal. Analysez tous les points du devis avec minutie et demandez des précisions sur les prestations incluses. Parfois, il arrive que certaines informations soient dissimulées par le prestataire lors de l’élaboration du devis et que l’entreprise rajoute plus tard des postes de dépense qui augmente la facture. En collaborant avec une telle entreprise, vous risquez de dépenser plus qu’il en faut. 

Avant d’entamer les travaux, prenez le temps de poser des questions à l’entrepreneur et demandez si possible des références de ces précédents chantiers. Assurez-vous également qu’il possède une assurance décennale en cours de validité.

Faire recours à des  dispositifs de prêt en amont pour les particuliers

Si vous envisagez de réaliser des travaux dans votre logement, il est possible de bénéficier de certains dispositifs pour particuliers. Parmi les plus connus, nous pouvons citer :

Les crédits travaux accordés par les banques : dans cet univers où règne une concurrence accrue, les formules sont nombreuses. Elles dépendent notamment de votre taux d’endettement et de capacités de remboursement. Actuellement, la plupart des banques proposent des crédits rapides et sans justificatifs ;

Les prêts travaux à taux d’intérêt nul: accordés en complément d’un prêt principal, ils sont octroyés par l’État ou par des organismes financiers dans le cadre d’un partenariat avec le gouvernement. Il s’agit notamment de l’éco prêt travaux à taux zéro et du prêt à taux zéro ou PTZ. Précisons qu’ils dispensent les particuliers du paiement du taux d’intérêt.

Le prêt Anah : c’est un crédit accordé par l’Agence Nationale de l’Habitat aux propriétaires occupants ou bailleurs effectuant des travaux de rénovations de leur logement. Les syndicats de copropriétaires peuvent également en bénéficier à condition que 75 % des parts du terrain soient des résidences principales. En 2020, 209 510 logements ont été rénovés dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique.

Le prêt Amélioration de l’habitat : il s’agit d’un crédit spécial alloué aux ménages par la Caisse d’allocations familiales (CAF). Ces derniers doivent être bénéficiaires de prestations familiales et consacrer le prêt aux travaux de réparation de leur résidence principale.

Bien étudier et choisir son prêt pour travaux

Avant d’effectuer un choix, il est important de comparer les différents taux de crédit proposés par les banques ou les organismes étatiques. Dans la mesure du possible, consultez plusieurs sites fiables afin de trouver le meilleur taux pour vos travaux. Ces plateformes vous permettent de confronter différentes offres bancaires en quelques clics pour retenir ce qui vous convient. 

DMCA.com Protection Status